Durabilité environnementale

B-CP a toujours été soucieux de la protection de l’environnement et a promu au fil des années des processus de plus en plus durables et circulaires.

Nos Projets

BEESAVE

Le projet « BEESAVE » est né en 2018 dans le but de contribuer à la subsistance des abeilles pendant les mois les plus chauds de l’année, lorsque la mortalité de ces insectes très importants augmente considérablement.

Nous favorisons la dispersion des graines de phacélie en les envoyant sur enveloppes spéciales à nos clients et collaborateurs. La phacélie est une plante développant une inflorescence violette très nutritive pour les abeilles.
Elle est résistant à la chaleur et nécessite de très petites quantités d’eau.

Chaque petit geste contribue à sauvegarder la vie de ces petits amis de notre écosystème, indispensables aujourd’hui à la pollinisation des plantes et à l’obtention d’une gamme infinie de produits alimentaires.

SUPER ÉCO

Le projet « SUPER ÉCO » est né début 2019, et il a démarré en 2020.
Les urnes SUPER ECO sont en plastique recyclé. L’urne qui servait auparavant était réalisée dans des matériaux métalliques non recyclés, ce qui nécessitait d’autres procédés industriels impliquant l’utilisation de poudres chimiques pour la coloration.

Étant B-CP le plus grand producteur et distributeur national d’urnes et un acteur européen très important, nous avons choisi de développer ce nouveau produit qui pourrait être beaucoup plus durable dans l’utilisation des matériaux et des processus.

Nous sommes aujourd’hui fiers d’affirmer que le marché intérieur et européen ont répondu avec beaucoup d’enthousiasme à notre projet : la conversion du produit à ce jour est de 88%.

CIRCULAR BICA

Le projet « CIRCURAL BICA » est né mi-2021 et vise à valoriser une partie du produit (i.e. les emballages plastiques) contenant des produits filtrants pour les usines de crémation.

Nous espérons pouvoir proposer ce nouveau modèle de récupération à la plupart de nos clients italiens et étrangers.

Nous pourrons ainsi régénérer et réutiliser le matériau qui devait autrefois être reproduit de toutes pièces avec des plastiques non recyclés.

L’ARBRE DE LA MÉMOIRE

Le projet « ARBRE DE LA MÉMOIRE » a été lancé en 2019.
L’objectif de l’arbre de la mémoire est d’éviter la construction de nouveaux systèmes de cimetières, ainsi que l’occupation d’espaces et la construction de murs, qui sont la plupart du temps très coûteux pour de nombreux villes Italiennes.

L’Arbre de la Mémoire est en acier corten, et il est destiné à durer dans le temps, étant conçu pour être placé à l’intérieur des espaces du cimetière; il prévoit l’installation d’une multitude de feuilles montrant les données de nos proches décédés.

Les urnes cinéraires peuvent être placées autour de l’arbre grâce à l’utilisation de puits, occupant un espace beaucoup plus réduit que les niches funéraires, tombes ou pigeonniers actuels.

Pour ceux qui choisissent la dispersion des cendres, il y a toujours la possibilité de créer des dettes cinéraires communes, fontaines ou aires aménagées, tout en laissant des traces de leur mémoire grâce aux feuilles gravées. L’impact environnemental est ainsi drastiquement réduit.